Ouvrage tiré en sérigraphie par Humbert-Droz à Genève, introduit par un poème de Michel Polac et publié aux éditions Heuwinkel, Bâle/Carouge.

Parce qu’elle s’ennuie au lit avec son mari, Shéhérazade l’invite à une promenade. Au rythme d’un texte parfois réduit à quelques mots, elle passe d’un dessin à l’autre – dessins aussi divers que les multiples variétés d’oiseaux que l’on rencontre dans le métro par exemple ou dans les filets d’un devin – tout en poursuivant le fil de ses questions existentielles où érotisme et humour s’entrelacent.

    
< les travaux                                        

                                                                                              mots à desseins